Voici les résultats et quelques commentaires des équipages du Comité Limousin qui ont participé à la Finale - www.finaledesrallyes2011.com

 
 

# 105 - Laurent BORDERIE / Eric AUBLANC - Renault Clio Ragnotti / N 3

54ème scratch - 13ème Groupe N - 6ème Classe 3

 
<< ... la loi du sport en a décidé autrement ... >>
 

# 1 - Jean-Charles BEAUBELIQUE / Julien VIAL - Peugeot 207 S2000 / A 7S

4ème scratch - 3ème Groupe A - 1ème Classe 7S

         << Nous nous sommes qualifiés avec très peu d’épreuves grâce à nos résultats en championnat de France mais l’objectif de l’année était évidemment cette finale. Même avec les projets que l’on peut mener en championnat de France avec le Team, je suis resté un pur amateur et pour un passionné comme moi, c’est le rendez-vous de l’année où l’on se doit d’être présent ! Cette année, notre objectif sera de monter sur le podium si les conditions de route sont en notre faveur. Mais je sais par expérience qu’une finale n’est jamais jouée d’avance … Alors réponse Samedi Soir ! >>

Jean-Charles


         << Nous nous sommes bien préparés à cette épreuve. Jean-Charles a désormais la voiture bien en main et je suis persuadé qu’il a passé un nouveau "step" avec l’auto. Comme ses résultats au Rallye de Saint Yrieix le montrent. Sur ce terrain spécifique, nous allons mettre en place une stratégie au niveau des pneus qui nous semble judicieuse mais qui ne permet pas de crevaison … >>

Julien

Retrouvez la suite dans le communiqué de presse du Team MSR by GBI.com - Minerva Oil

   
<< ... qu'importe le résultat ... >>
 

# 152 - Bruno ROUGIER / Elodie ROUGIER - Peugeot 106 S16 / FN 2

84ème scratch - 28ème Groupe N - 10ème Classe 2

        << Cette année, faire la finale n'était pas notre objectif principal. Le plus important pour nous était avant tout de se faire plaisir, mais au fil de la saison les résultats se sont accumulés et les points aussi.

        Au rallye de St Sornin-Leulac, nous étions en tête de la classe quand dans l'ES4, nous sommes contraints à l'abandon car la boite de vitesse a cassé !! Suite à cela, je me dis que la finale s'éloigne pour nous. Mais Elodie, ma femme (et copilote), me remotive et on descend dans l'Aveyron faire le rallye de Durenque Mont Lagast pour ramener de précieux points (3ème de classe). Reste le rallye national de St-Yrieix avec son gros coefficient, mais là nous ne parvenons pas à faire mieux que 4ème de classe, donc au cumul, nous sommes 9ème du comité Limousin, ce qui est trop juste pour aller d'office en finale (les sept premiers sont qualifiés). Le calendrier est bientôt fini pour les points, et les rallyes à proximité se font rare, mais on déniche le 1er rallye national de Bretagne à Plouay. Certes il y a de la route mais c'est notre seul espoir !! Et quel espoir, on fini second de classe et on décroche notre ticket pour Autun !!

        À la finale, nous sommes au total quatorze dans la classe N2. Les routes sont très belles et il y a tous les profils que l'on a pu trouver tout au long de l'année. Mais qu'importe le résultat, le principal déjà c'est d'être ici. Nous finissons 10ème de classe et 84ème au scratch, juste derrière nos principaux rivaux du coin, donc nous n'avons pas à rougir de cette "10ème" place.

        On retiendra l'ambiance excellente avec les copains et je tiens à remercier tous nos partenaires et amis sans qui cette finale n'aurait eu lieu. Encore merci à tous. >>

Bruno

   
<< ... une première finale, c’est quelque chose ... >>
 

# 153 - Geoffrey LABROUSSE / Jordy LABROUSSE - Peugeot 106 S16 / FN 2

76ème scratch - 24ème Groupe N - 9ème Classe 2

        << Une première finale, c’est quelque chose, et c’est à Autun que mon frère et moi allions la disputer.

        Tout commence par les reconnaissances, et à la sortie de la première ES (Uchon) quelques interrogations sont venues nous troubler : est-ce que les notes vont convenir au tracé ? Comment piloter sur ces nouvelles routes ? Etc... Au fil des reconnaissances, le parcours nous devint de plus en plus familier sans jamais nous paraître simple à aborder.

        Et puis le vendredi soir approche, ambiance de finale, envie de bien faire, pourquoi pas de gagner mais la liste des clients est imposante, et débuter de nuit n’est pas un avantage pour nous.

        La première spéciale se passe très bien, nous sommes à l’attaque : 4ème temps de classe, 4 secondes derrière Jean-Paul Monnin une pointure locale, et devant Aymeric Ticot et Bruno Rougier (également du comité Limousin) nos adversaires habituelles tout au long de la saison. Premier parc ''refueling'' et dédicaces pour nous avant d’attaquer les deux dernières ES du soir. Malheureusement dès le départ de l’ES 2, la voiture nous échappe bizarrement (nous apprendrons plus tard que de l‘huile était au sol dès le début de l‘ES), et nous perdons déjà beaucoup dans cette ES, 50 secondes sur le 1er de classe Jérôme Dupuy ! Dans l’ES 3, l’auto ne nous fait pas de blagues et cela nous remet un peu en confiance.

        Le lendemain avec le bon chrono dans la 1ère spéciale et des épreuves de jour, nous ambitionnons encore un podium si tout se passe bien. L’ES 4 se fait en convoi suite à la sortie de Jean-Pierre Landron dans un passage très chaud d’Uchon. L’ES 5 allait donc nous donner plus d’information sur nos possibilités ou non d’aller sur le podium de classe. Dans cette longue spéciale, les pneus arrières pourtant neufs ont perdus de l’adhérence à mi-spéciale et le chrono le prouve… L’ES 6 n’est que la suite de la spéciale précédente avec un train arrière toujours aussi joueur.

        Une dernière boucle se présente à nous, une dernière bagarre aussi, pour la 7ème place avec Emmanuel Maheu, et un retard de 5 secondes et demi. Mais voilà, le comportement joueur du train arrière se dégrade au fil des kilomètres et c’est presque avec ''plaisir'' que nous percevons l’annulation de l’ES 8 (17 kilomètres tout de même !!). La dernière spéciale avant le retour sur Autun nous semble bien longue tant la voiture est piégeuse…

        Sur le routier du retour, plein de choses en tête : la satisfaction de finir une première finale, la déception de ne pas avoir joué aux avant-postes, des questions sur le comportement de la voiture… Bref le parc fermé est déjà là, avec une 76ème place au scratch, et une 9ème de classe.

        Cette finale restera malgré tout un bon souvenir, et toute l’équipe se tourne déjà vers les prochains rallyes de cette fin de saison: l’Automne et le Médoc. Et en 2012 pas de programme ''officiel'' mais sensiblement le même qu’en 2011, avec des épreuves comme la Vienne, Bords, St Sornin-Leulac, Saintonge, Cœur de France et bien sûr l’incontournable Pays de Saint-Yrieix ! >>

Jordy

   
<< ... très nombreux temps forfaitaires ... >>
 

# 113 - Richard DURANTON / Yann POURSAIN - Peugeot 106 S16 / FA 6

70ème scratch - 26ème Groupe A - 4ème Classe 6

        << Nous avons passé une bonne finale.

        Le vendredi soir, nous perdons beaucoup de temps sur les premiers du A6. Le samedi, les chronos étaient meilleurs, plus proches de nos concurrents, malgré de très nombreux temps forfaitaires. Je pense que la dernière marche du podium de la classe était à notre portée.

        Les étapes étaient longues et fatigantes pour la voiture comme pour les hommes. >>

Richard

   
<< ... un rallye plutôt difficile ... >>
 

# 76 - Jean BRASSEUR / Côme BRASSEUR - Peugeot 206 RC / A 7

53ème scratch - 20ème Groupe A - 4ème Classe 7

        << C'était un rallye plutôt difficile, surtout la première spéciale. Elle était très vallonnée avec des bosses partout et des portions glissantes. Les deux autres ressemblaient aux routes que l'on rencontre en Limousin.

        Nous avons fait un bon rallye, avec les moyens et la voiture dont nous disposions. Nous avons lutté avec Gouret et Arnaudeau le vendredi soir. Le lendemain matin, après la neutralisation de la première spéciale, nous sommes partis à la faute (tête à queue sans gravité mais la voiture ne voulait pas redémarrer) et nous perdons près d’une minute. Ensuite, nous avons roulé tranquillement en se faisant plaisir.

        La participation à cette Finale n’était pas prévue, donc c’était pour nous que du bonus. C'était un rallye épuisant avec beaucoup trop de routier. >>

Côme

   
 

# 62 - David CHAMPEAU / Christophe REILLAT - Citroën C2 R2 Max / R 2

49ème scratch - 9ème Groupe R - 3ème Classe 2

   
<< ... notre déception est immense ... >>
 

# 173 - Romain AUVERT / Maxime BELIVIER - Peugeot 106 XSI / FN 1

Abandon - Mécanique au CH1B

        << Deuxième finale en 2 ans de compétition pour nous. Si à Anglet l'important était de découvrir, ici l'objectif était clairement d'être devant en N1...

        Nous débutons la première spéciale très motivés, malheureusement après quelques centaines de mètres, de gros problèmes d'embrayage viennent nous ralentir. Nous terminons malgré tout cette spéciale 6ème de classe (2 secondes derrière le 4ème), mais nous ne pourrons pas aller plus loin. Après démontage, il s'est avéré que le problème venait de la boite de vitesse, qui amenait de l'huile sur l'embrayage, d'où nos problèmes...

        Notre déception avec Maxime est immense et la motivation bien difficile à retrouver, mais nous allons rouler pour oublier tout cela au Rallye Vienne et Glane à Saint Junien. Par la suite, la 106 sera à vendre et nous évoluerons dans une autre classe en 2012.

        Merci à mon père, André, Julien, Calou, Thierry et tous nos potes pour cette saison ainsi qu'au reste des pilotes, copilotes et accompagnateurs du comité Limousin pour les bons moments passés à Autun. >>

Romain

   
<< ... déçu de ma performance ... >>
 

# 128 - Stéphanie LAGE / Murielle MASVIGIER - Peugeot 205 / F2000 13

118ème scratch - 23ème Groupe F2000 - 5ème Classe 13

        << Le rallye a débuté vendredi soir avec trois spéciales de nuit. C’était très compliqué avec des routes rapides, sinueuses et bosselées. Du vraie rallye !

        Le samedi matin, nous avons une crevaison à la sortie du parc fermé, mais heureusement une assistance était prévue avant le début de cette deuxième étape. Puis nous effectuons l’ES 4 en liaison. L’ES 5 se déroule convenablement, même si je n'ai pas très bien piloté. Idem pour l’ES 6 avec une belle frayeur. L’ES 7 se passe bien mais les sensations ne sont pas bonnes. Encore une liaison dans l’ES 8, puis nous avons roulé tranquillement dans la dernière spéciale (de nuit) pour rejoindre le podium d’arrivée.

        Le bilan est mitigé mais l’équipage et la voiture sont à l’arrivée. Je suis évidemment déçu de ma performance mais heureuse d’avoir finit un rallye difficile. Merci à mon mari et à Jean-Pierre. >>

Stéphanie

   
Merci à Philippe pour les photos - sport-meca-passion-sud-ouest.fr.nf